F.M. La Marseillaise, juin 2001

 » Ils nous font rire, nous émeuvent, ils nous distraient et nous forcent à réfléchir. Et par leur jeu de scène, économe en parole mais non en gestuelle, ils introduisent un subtil équilibre au sein de la pièce entre la comédie et le drame, entre le banal et le...